domestication de l’art

[…] La prolétarisation des savoir-faire de l’art et de la pensée oblige à pratiquer avec plus ou moins de subtilité l’autocensure et le formatage des œuvres commandées, ou à vendre – ce qui en, en l’état des choses, revient au même, l’œuvre non commandée étant réfléchie comme si elle devait l’être.

Laurent Cauwet« La domesticaion de l’art. Politique et mécénat »La Fabrique édition, 2017

guerre sort de la télé

[…] C’est la guerre. Mais c’est une guerre qui avait commencé depuis très longtemps. On l’avait commencé depuis très longtemps. On la voyait à la télévision, elle est maintenant ici, au coeur même de la France. On la faisait ailleurs, cette guerre, en Irak, au Mali, en Lybie, soi-disant au nom de la démocratie. Elle a fini par sortir des écrans de nos télévisions, par se matérialiser, surgir devant nos yeux, nous secouer, nous tuer, nous pointer du doigts. […]

Abdellah Taïa, Où allons-nous vivre maintenant ?, Multitudes no62